• 00217_carousel.jpg

Durabilité

Les forêts sont des écosystèmes dynamiques, dont la composition évolue au fil du temps. Les inventaires forestiers réalisés régulièrement par l'administration fédérale dénotent une croissance rapide du volume de la quasi-totalité des essences commerciales de bois feuillus disponibles dans les forêts américaines. De même, cette croissance est bien répartie dans tous les États-Unis.

D’après la dernière mise à jour statistique du ministère de l’Agriculture des États-Unis (USDA) :

  • De 1953 à 2012, le volume de bois sur pied aux États-Unis est passé de 5,2 milliards de m3 à 12 milliards de m3, soit une augmentation de plus de 130 % ;
     
  • Entre 2007 à 2012, le volume des bois feuillus américains a augmenté de 124 millions de m3  par an (en tenant compte des extractions et de la mortalité naturelle), ce qui représente une croissance d'environ 4 m3 par seconde.
     
  • Les forêts de feuillus américains vieillissent et un plus grand nombre d’arbres peuvent désormais pousser jusqu’à atteindre leur taille maximale avant d’être coupés. Par conséquent, le volume de feuillus présentant un diamètre de 48 cm ou plus a presque quadruplé, passant de 730 millions de m3  en 1953 à 2,7 milliards de m3  en 2012.
     
  • Aux États-Unis, la surface totale de forêts de feuillus et de forêts mixtes (de feuillus et de conifères) est passée de 99 millions d’hectares en 1953 à 111 millions d’hectares en 2012. Cette croissance a été constante pendant 60 ans. Elle s’est maintenue à un rythme de 401 000 hectares par an entre 2007 et 2012, ce qui revient à ajouter la superficie d'un terrain de football chaque minute.

PROPRIÉTÉ

L’expansion rapide des forêts de feuillus américains est en grande partie due au fait que, pour la plupart, celles-ci appartiennent à un grand nombre de particuliers et de familles dont la principale motivation n’est généralement pas la production de bois ou une autre mise à profit économique de ces terrains.

En 2012, 90 % de l’extraction totale de bois de feuillus était issue de terres privées et seulement 10 % de terres publiques. Dans les États de l’est du pays, qui représentaient 98 % de tout le bois de feuillus américains extrait en 2012, on recense 9,75 millions de propriétaires forestiers, chacun possédant une moyenne de 15 hectares de forêt. Seulement 5 % de la zone forestière privée appartient à des sociétés. La surface moyenne des forêts appartenant à des sociétés est de seulement 133 hectares.

Conformément au Sondage national auprès des propriétaires de terres forestières réalisé tous les cinq ans par le Service des forêts des États-Unis, les raisons les plus couramment invoquées pour justifier la possession de forêts familiales sont en relation avec la beauté du paysage et l’intimité qu’elles apportent, ainsi que la protection de la faune et de la flore.

GESTION

Les propriétaires de forêts de feuillus américains exploitent généralement leur forêt en suivant des rotations plus longues et ne coupent que quelques arbres choisis par hectare, plutôt que d'effectuer des coupes à blanc. En outre, après la coupe, les propriétaires des forêts laissent habituellement la nature suivre son cours pour les régénérer. Les sols fertiles et profonds des forêts des États-Unis sont en effet propices à cette régénération naturelle. En 2012, les forêts naturelles représentaient 97 % de la surface de forêts de feuillus et de forêts mixtes (feuillus et conifères) aux États-Unis. Les plantations ne représentent donc que 3 % seulement de ces forêts. Et même dans ces plantations, aucune espèce exotique non autochtone ou génétiquement modifiée n’est utilisée.

La carte des forêts de feuillus américains offre des informations plus détaillées sur la superficie des forêts de feuillus, leur croissance et leur volume d'extraction à l’échelle des États et des comtés des États-Unis.